Classes passerelles

Télécharger le document

La possibilité de mise en place de classes "passerelles" a été permise par le décret n° 2000-762 du 1er août 2000 et repose sur un protocole d'accord signé entre le ministère de l'éducation nationale et le secrétariat d'État auprès du ministère de la solidarité, de la santé et de la protection sociale, chargé de la famille, le 20 septembre 1990, qui tend à assurer la continuité éducative des enfants de zéro à six ans.
L'accueil d'enfants de deux ans au sein de ces structures passerelles se situe entre deux secteurs de compétences clairement circonscrites, petite enfance et éducation nationale. "Passerelle" désigne une formule partenariale, interinstitutionnelle et faisant appel à différents professionnels de la petite enfance pour faciliter le passage d'un jeune enfant de sa famille à l'école maternelle, en accompagnant ses parents dans cette démarche de première socialisation extrafamiliale ou communautaire. Elle vise prioritairement les enfants qui n'ont pas fréquenté de structure d'accueil collective.

Les formules passerelles sont restées peu nombreuses et reposent sur la bonne volonté des différents partenaires et des professionnels concernés. On peut remarquer une grande hétérogénéité concernant les sites d'implantation, les conceptions éducatives, les activités proposées ou le mode de participation des parents.

Nous proposons ci-dessous quelques pistes de réflexion pour l’ouverture d’une classe passerelle et la rédaction d’une convention.

  Une classe à part entière Une pédagogie spécifique Points d’interrogation
La finalité L’amélioration de la réussite scolaire. Une pédagogie de l’attente qui vise à faciliter l’adaptation à l’école en confrontant par étapes successives les enfants et leurs parents aux contraintes de la vie scolaire. Comment intégrer le projet de cette classe dans le projet d’école ?
Comment assurer l’efficacité du dispositif ?
Comment l’évaluer sur le moyen terme ?
Le local Il se trouve dans une école maternelle ; il est clairement identifié comme une classe. Il dispose d’une entrée particulière et d’un aménagement adapté à des très jeunes enfants (organisation de l’espace, meubles, jouets…) Quel mobilier et quels jeux pour des moins de 36 mois (problème des normes européennes) ?
Le responsable C’est un professeur des écoles qui fait pleinement partie de l’équipe enseignante de l’école. Il est souhaitable qu’il connaisse bien la maternelle et qu’il ait bénéficié d’une formation sur l’accueil des très jeunes enfants. Comment concilier pédagogie de l’attente et approche traditionnelle du rôle de l’enseignant ?
Les intervenants L’ATSEM L’ATSEM doit être volontaire et formée. Comment construire un vrai partenariat entre des acteurs provenant de milieux et d’instances si divers (culture professionnelle, autorité de tutelle et réglementation différentes) ?
Les autres acteurs Les parents
La commune
Les gardiennes agréées
La commune
 
L’effectif Exclusivement des enfants de 2 ans (TPS) ou des enfants de 2 ans et de 3 ans.

Des effectifs allégés (entre 15 et 20 élèves) pour favoriser une individualisation de l’accueil.
Certains enfants sont inscrits à l’école et à la crèche.

Comment comptabiliser les élèves en carte scolaire pour éviter le risque de la suppression d’une autre classe de l’école ?
Quelle prise en charge des enfants quand ils ne sont pas en classe ?
Le fonctionnement L’inscription à l’école suppose une fréquentation régulière. Les horaires sont aménagés.
La fréquentation scolaire s’installe de manière très progressive.
Quel équilibre entre la souplesse de l’accueil et une fréquentation "à la carte" ?