Compétences de l’élève
du début de GS à la fin de CP

Télécharger le document

Maîtrise de la langue

  Début de GS Fin de CP Compétences à construire
Compréhension langue orale

Il comprend :

  • son enseignant qui parle en articulant correctement et en utilisant un français courant ;
  • ses camarades qui parlent moins bien mais avec qui il a des références communes ;
  • les adultes à condition qu’ils lui parlent d’éléments qu’il connaît ou qu’ils s’expriment en situation ;
  • le maître qui raconte une histoire même sans l’appui d’images ou de marionnettes à condition qu’il utilise un langage scriptural.
  • Il comprend tout énoncé oral proche de ses centres d’intérêt ou d’apprentissage ;
  • il s’adapte au langage d’un adulte nouveau
  • Pour ceux qui en sont encore au langage en situation, accéder au langage d’évocation.
  • Pour tous les élèves, développer l’adaptabilité aux divers locuteurs, aux divers registres de langue ;
  • apprendre du vocabulaire particulièrement des mots abstraits : ceux de la pensée, des émotions ;
  • apprendre des structures de langue plus complexes : les conjonctives temporelles, concessives, les relatives par dont…
  • Production langue orale
  • il répète des comptines ;
  • il fait des phrases comprenant SV et divers compléments ;
  • il pose des questions ;
  • il reformule avec ses mots un épisode d’un récit vécu ou écouté.
  • Il récite des textes appris par coeur ;
  • il parle sans difficulté pour répondre à des questions ou spontanément ;
  • il est capable de corriger son énoncé à la demande de l’adulte ;
  • il raconte une histoire en utilisant le langage scriptural.
  • Mémoriser des énoncés plus complexes et plus longs ;
  • construire des énoncés plus précis avec un vocabulaire mieux adaptés et des structures plus efficientes ;
  • améliorer ses énoncés avec l’aide de l’adulte ;
  • utiliser un langage scriptural pour raconter une histoire.
  • Compréhension langue écrite
  • Il comprend un texte lu par l’adulte à condition qu’on l’aide avec des illustrations et des commentaires ;
  • il reconnaît quelques mots ;
  • il connaît quelques lettres, celles de son prénom ;
  • il connaît la fonction de quelques écrits.
  • Il lit et oralise sans difficulté des énoncés ne comprenant que des mots courants ;
  • il utilise la combinatoire pour déchiffrer les mots inconnus ;
  • il a pris conscience de quelques marques orthographiques ;
  • il comprend l’explicite d’un court texte, détails ponctuels et globalité.
  • comprendre le principe alphabétique ;
  • affiner sa discrimination auditive jusqu’à l’identification de tous les phonèmes ;
  • apprendre le code : toutes les lettres, leur nom, les phonèmes associés ;
  • maîtriser la combinatoire ;
  • intégrer les spécificités de l’écrit ;
  • donner du sens à la lecture.
  • Production langue écrite
  • Il écrit son prénom en capitales d’imprimerie normalement sans modèle ;
  • il écrit quelques lettres à la demande.
  • Il trace toutes les lettres manuscrites et sait les enchaîner ;
  • il copie sans erreurs une ligne de texte écrite en caractères d’imprimerie ;
  • il écrit sous dictée sans erreurs phonologiques mais avec erreurs orthographiques ;
  • il écrit sans modèle ni erreur quelques mots courants ;
  • il produit un court texte cohérent (3 phrases, 25 mots).
  • apprendre le tracé de toutes les lettres ;
  • apprendre à écrire en copiant un modèle du cahier du tableau, du livre, sous dictée, de sa propre initiative ;
  • apprendre à produire de l’écrit avec l’aide de l’adulte puis seul.
  •