Ce qui est attendu lors de l'entretien

Télécharger le document

Lors de l’entretien, il est demandé au candidat de savoir faire preuve de capacités d’écoute et d’honnêteté intellectuelle en engageant un dialogue constructif avec les membres du jury.
En reprenant les points de référence du texte régissant les épreuves du CAFIPEMF, quelques exemples pratiques.

Connaître et savoir expliquer le fonctionnement de l’école maternelle et ses spécificités

Expliciter le choix et la forme des séquences présentées, leur intégration dans une progression sur l'année, sur le cycle.

Maîtriser les contenus didactiques

Être au clair avec les contenus et les savoirs enseignés, par exemple :

activités de tri : connaître les notions de tri, classement, et rangement

connaître le schéma quinaire du conte…

Mettre en exergue les enjeux disciplinaires

Connaître les fondamentaux et les enjeux de l’activité, par exemple :

en EPS, courir vite signifie courir tout droit, réagir rapidement à un signal…

Argumenter la mise en adéquation du discours théorique et didactique avec la réalité de la vie de la classe

Illustrer sa compréhension des appuis théoriques acquis au cours de sa formation et de ses lectures par les situations mises en place en classe, par exemple :

en montrant comment on a organisé la parole dans un groupe d’élèves en permettant l’écoute et l’échange

inducteurs favorisant le conflit socio-cognitif

Approfondir la réflexion sur le sens des apprentissages et les processus cognitifs

Montrer que les séquences d'apprentissages ont été pensées et construites, par exemple :

en proposant une situation problème qui permettra d'observer le déroulement de la réflexion et les émissions d’hypothèses

Réfléchir aux liens entre compétences, objectifs et tâches des élèves, par exemple :

si l’objectif d’apprentissage est de dénombrer les animaux de la ferme, la compétence étant de savoir associer nombre et quantité, les élèves seront capables d’aller chercher le nombre d’animaux demandé

Savoir repérer et analyser les obstacles rencontrés, par exemple :

dans un exercice de compréhension en lecture, savoir identifier parmi 8 personnages, les 4 personnages correspondant au conte lu ; erreurs possibles : mauvaise compréhension de la consigne, de l’histoire, défaut de mémoire, amalgame (personnages trop ressemblants)...

Justifier la pertinence des supports et savoir justifier ses choix

Expliquer les finalités de la séance et les possibilités d'évolution ou de complexification, par exemple :

jeux d’algorithmes : savoir justifier pourquoi tel choix de matériel : 1 ou plusieurs formes, 1 ou plusieurs couleurs et expliquer les différentes possibilités dans la complexité

Savoir justifier le choix du dispositif inducteur de réflexion et d’action des élèves et prendre en compte le statut de l’élève, par exemple :

en EPS avoir installé un plan incliné pour déclencher des roulades

Déterminer les critères de réussite, par exemple :

dans un exercice de compréhension en lecture, savoir identifier parmi 8 personnages, les 4 personnages correspondant au conte lu

Maîtriser les enjeux de la différenciation

Montrer comment les activités proposées sont adaptées au niveau de chaque élève ou groupe d'élèves et les possibilités de progression, par exemple :

dans un exercice de compréhension en lecture, savoir identifier parmi 8 personnages, les 4 personnages correspondant au conte lu : proposer plus ou moins de personnages (dans le choix proposé ou dans les personnages à choisir), plus ou moins ressemblants…

Avoir un retour critique sur sa pratique

Être capable d’évaluer l’apprentissage et les progrès réalisés par les élèves et, si il n’y a pas eu progrès, être capable d’en expliquer les causes et d’envisager des remédiations.