Le vocabulaire de la ferme

Nous nous sommes appuyés sur l'ouvrage "L'imagerie des tout-petits" - Émilie Beaumont & Sylvie Michelet - Fleurus.

Les premières séances s'appuieront sur l'observation de l'illustration générale qui permet l'utilisation de nombreux termes de vocabulaire, surtout des noms qui permettront de désigner :

  • les différents lieux,
  • les personnages,
  • les animaux.

Ce sera également l'occasion de formuler des phrases simples, décrivant le comportement des différents acteurs :

  • Une femme arrose les fleurs
  • Le petit garçon donne à manger au chien
  • La fermière sort de l’étable avec un seau
  • Le fermier conduit le tracteur
  • La fillette distribue du grain aux poules

Vocabulaire de la ferme

Les lieux Les personnages Les animaux Les objets
la maison
la niche
l’écurie
l’étable
la mare
le clapier
le poulailler
le fermier
la fermière
le garçon
la fille
les enfants
le cheval
la vache
les chats
le chien
les canards
les poules
le coq
les poussins
le dindon
les lapins
le tracteur
l’échelle
les bottes de paille
la corde
le seau
les bidons de lait
l’arbre
l’arbuste
le massif de fleurs

 

Les séances suivantes reposeront sur l'observation de détails de l'illustration générale (la mare, la basse-cour...) ou sur les autres illustrations de l'ouvrage, en travaillant alors un vocabulaire plus spécifique.

Il est possible de mettre en place des jeux qui permettront aux élèves de réutiliser le vocabulaire travaillé.

 

Vocabulaire de la mare

Noms Verbes Autres mots
mare
pierre
caillou
canard

cane
caneton
palme
plume
nichoir

jouer
se promener
barboter
plonger
mouillé/sec
à côté de
près de

Vocabulaire de la basse-cour

Noms Verbes
poule
poussin
coq
cocorico
poulailler
graine
lapin
lapine
lapereau
clapier
grillage
jeter
lancer
distribuer
picorer
grignoter
ronger

Vocabulaire des champs

Noms Verbes Autres mots
tracteur
roue
pneu
volant
chemin
champ
barrière
mur
portail
culture
conduire
rouler
labourer
cultiver
gros
solide
prudent

Vocabulaire du cheval

Noms Verbes Autres mots
écurie
portillon
volet
pilier
poutre
corde
échelle
bottes de paille
cheval
sabot
crinière
pré
vivre
dormir
courir
galoper
bondir
sauter
hennir
rapide
sur
contre

Vocabulaire de la vache

Noms Verbes
étable
tablier
seau
bidon
lait
prairie
taureau
cornes
cloche
veau
mamelles
pis
sortir
porter
brouter
téter
ruminer
traire

Vocabulaire du mouton

Noms Verbes Autres mots
mouton
bélier
agneau
brebis
barrière
laine
toison
tondeuse
rasoir
brouter
courir
tondre
bêler
doux
bouclé

Vocabulaire de la chèvre

Noms Verbes Autres mots
chèvre
bouc
cornes
sabot
poil
chevreau
collier
cloche
herbe
pierre
rocher
arbres
feuillage
branches
fleurs
coccinelle
bondir
grimper
arracher
capricieux
têtu

Vocabulaire du cochon

Noms Verbes Autres mots
cochon
porc
truie
porcelet
boue
fumier
écuelle
porcherie
saleté
se rouler
se coucher
grogner
sale/propre
queue en tire-bouchon

Vocabulaire du potager

Noms Verbes
potager
jardinier
terre
arrosoir
seau
rangées
légumes
chou-fleur
salade
radis
pomme de terre
poireau
haricots verts
tomate
semer
planter
arroser
pousser
cultiver
cueillir
nettoyer
désherber

 

À la recherche de Poussin Gris

L'histoire

Gloussette est une jolie poule blanche et rousse qui a trois poussins, un poussin jaune, encore un poussin jaune et… un poussin gris. Gloussette adore ses trois poussins. Les deux poussins jaunes sont très mignons, très obéissants. Ils restent toujours auprès de leur maman mais Poussin Gris est beaucoup moins sage : il ne pense qu’à s’échapper du poulailler pour découvrir le monde.

Un matin, Gloussette se réveille. Elle soulève une aile : les poussins jaunes dorment encore. Elle soulève l’autre aile : pas de poussin gris. Elle secoue la paille : pas de poussin gris. C’est affreux, c’est horrible, c’est épouvantable : Poussin Gris a disparu !
Vite, vite, Gloussette part à la recherche de Poussin Gris. Mais la ferme est bien trop grande pour une petite poule ; Gloussette ne peut tout parcourir toute seule. Qui va aider Gloussette à chercher Poussin Gris ?

Gloussette va d’abord voir les canards près de la mare.
Elle demande : "Poussin Gris a disparu. Pouvez-vous, s’il vous plait, m’aider à le chercher ?"
Mais Madame la cane répond : "Je suis désolée, Gloussette, mais j’ai bien trop de travail avec mes canetons qui barbotent dans l’eau. Non vraiment, je ne peux pas t’aider à chercher ton poussin."

Gloussette se dirige ensuite vers les moutons qui paissent dans le pré.
Elle demande : "Poussin Gris a disparu. Pouvez-vous, s’il vous plait, m’aider à le chercher ?"
Mais Madame la brebis répond : "Je suis navrée, Gloussette, mais je suis bien trop occupée avec mon agneau qui trottine dans l’herbe. Non vraiment, je ne peux pas t’aider à chercher ton poussin."

Gloussette s’approche enfin des chèvres qui se promènent dans la prairie.
Elle demande : "Poussin Gris a disparu. Pouvez-vous, s’il vous plait, m’aider à le chercher ?"
Mais madame la chèvre répond : "Je suis confuse, Gloussette, mais j’ai bien trop de souci avec mon chevreau qui grimpe sur tous les rochers. Non vraiment, je ne peux pas t’aider à chercher ton poussin."

Alors la poule Gloussette, déçue par ses amis, épuisée par sa course, décide de rentrer au poulailler. Désespérée elle pense : "Poussin Gris est perdu, j’aurais dû mieux le surveiller, mon pauvre petit poussin !"

Mais alors qu’elle entre dans le poulailler, qui voit-elle, là, blotti entre ses deux frères : Poussin Gris, Poussin Gris de retour dans le poulailler !
Gloussette folle de joie se met à caqueter, à caqueter si fort que tous, dans la ferme, comprennent : "Poussin Gris est revenu".

 

Propositions d’activités

Objectifs

Réemployer une partie du vocabulaire rencontré lors d’une séquence conduite sur le thème de la ferme.

Amener, par le biais d’une histoire très simple avec des membres de phrases qui reviennent, les élèves à parler et à réutiliser ce vocabulaire.

Faire intégrer quelques structures élémentaires par répétition.

Matériel

Un exemplaire du texte que l’enseignant aura en grande partie mémorisé.

Les images des animaux qui interviennent dans l’histoire : des canards dans une mare, des moutons dans un pré, des chèvres devant un rocher, une poule, deux poussins jaunes, un poussin gris.

Déroulement

Présentation de l’histoire
Je vais vous raconter une histoire qui se passe dans une ferme. Dans mon histoire vous allez rencontrer des canards (montrer l’image, faire observer les canards et réintroduire le vocabulaire rencontré qui se retrouvera dans le conte), des moutons (id), des chèvres (id). Mais aussi dans mon histoire, il y a une poule (montrer l’image) qui a trois poussins, un jaune (id), encore un jaune(id), et… un gris (id).

Narration de l’histoire
On peut la lire mais il est préférable de la raconter ce qui permet de la mettre en scène et de se montrer redondant. Penser à montrer l’image où les trois poussins sont réunis avant la chute de l’histoire.
Dans un premier temps, il n’est pas gênant de modifier le texte à la marge mais il faut conserver :

  • Les expansions qui utilisent le vocabulaire afférent à chaque animal :
    • … mes canetons qui barbotent dans l’eau
    • … mon agneau qui trottine dans le pré
    • … mon chevreau qui grimpe sur tous les rochers
  • Les formules récurrentes qui rythment le texte :
    • Poussin gris a disparu. Pouvez-vous, s’il vous plait, m’aider à le chercher ?
    • Non vraiment, je ne peux pas t’aider à chercher ton poussin.
  • Les diverses expressions marquant :
    • Le regret : je suis désolée, navrée, confuse
    • La charge de travail : j’ai bien trop de travail, je suis bien trop occupée, j’ai bien trop de souci
  • Les marqueurs temporels : d’abord, ensuite, enfin, alors.

Exploitation immédiate

  • En Petite Section :
    • Demander aux élèves où se trouve Poussin Gris à la fin de l’histoire
    • Rappeler à l’aide des images la chronologie de l’histoire en répétant les réponses de chaque femelle
    • Répéter les formules récurrentes
    • Raconter l’histoire une deuxième fois en demandant au groupe de répéter ces formules au bon moment
    • Distribuer les images et demander à chaque porteur d’image de venir quand on parle de lui
  • En Moyenne Section, on peut aussi :
    • Distribuer les images et demander aux élèves de parler pour l’animal.
  • en Grande Section, on peut aussi lors de la première séance ou ultérieurement :
    • Répartir les rôles entre les élèves et faire jouer une saynète à partir du texte.

Étude lexicale et syntaxique

Elle sera conduite lors de séances ultérieures après une nouvelle narration du conte et une lecture du texte.

Aspects grammaticaux

À travailler sous forme d’exercices structuraux :

  • L’expansion du nom par une proposition relative qui commence par "qui"
  • Les phrases interrogative et négative: "Pouvez-vous… ?" "Non vraiment je ne peux pas…"
  • L’irréel du passé : "J’aurais dû…"

Aspects lexicaux

À travailler par reformulation, démonstration et explicitation en appui sur des images quand c’est possible.

Noms Verbes Adjectifs Autres mots et expressions
poulailler
aile
cane
caneton
brebis
agneau
chèvre
chevreau
course
adorer
s’échapper
découvrir
soulever
secouer
parcourir
disparaître
se diriger
paître
trottiner
s’approcher
grimper
caqueter
gris
mignon
obéissant
sage
affreux
horrible
épouvantable
désolé
navré
confus
déçu
épuisé
désespérée
blotti
un matin
d’abord
ensuite
enfin
alors

Les images

Cliquez sur l'image pour la télécharger au format A4.

 

Une faim de loup

L'histoire

Il était une fois un loup pas très malin, pas très futé, qui ne voulait manger que de la viande. Un jour qu’il avait grand faim il décida d’aller à la ferme la plus proche pour dévorer le premier animal qu’il croiserait.

Le loup rencontre d’abord une poule qui picore des graines sur le chemin. Il lui saute dessus mais la poule caquète : "Ne sois pas stupide, Grand-Loup. Si tu me manges, tu n’auras plus d’œufs pour préparer ton omelette, le soir. Laisse-moi donc partir !"
Alors le loup lâche la poule qui court vite retrouver ses poussins dans le poulailler.

Le loup repère ensuite un lapin qui grignote une carotte derrière un buisson. Il se jette sur lui. Mais le lapin s’écrie : "Ne sois pas stupide, Grand-Loup. Si tu me manges, tu risques de t’étouffer avec mes longues oreilles. Laisse-moi donc partir !"
Alors le loup lâche le lapin qui, en quelques bonds, regagne son clapier.

Le loup reprend sa chasse et aperçoit un mouton qui broute de l’herbe dans un pré. Il le mord à la patte mais le mouton dit : "Ne sois pas stupide, Grand-Loup. Si tu me manges, tu n’auras plus de laine pour te tricoter un manteau cet hiver. Laisse-moi donc partir !"
Alors le loup lâche le mouton qui part d’un bon pas rejoindre le reste du troupeau.

Le loup commence à s’inquiéter mais il remarque une vache qui rumine, allongée au frais. Il l’attaque mais la vache meugle : "Ne sois pas stupide, Grand-Loup. Si tu me manges, tu n’auras plus de lait pour ton petit déjeuner le matin. Laisse-moi donc partir !"
Alors le loup lâche la vache qui retourne calmement dans son étable.

Cette fois, le loup en a assez de tous ces animaux qu’il ne peut jamais manger. Il est affamé maintenant. Il arrive enfin à la ferme et se dirige vers la porcherie. Il pense : "Finalement, j’ai eu raison de ne manger ni la poule, ni le lapin, ni le mouton, ni la vache, les petits porcelets tout roses et tout dodus m’offriront un bien meilleur repas."
Mais le loup n’a pas vu l’énorme cochon qui se roule dans la boue tout près du muret...

Quand le loup pénètre dans la porcherie, le cochon lance un grognement si terrible, si impressionnant, si effroyable que le loup, épouvanté, s’enfuit, le ventre vide.

Il court, il court, il court, peut-être bien qu’il court encore mais jamais plus il ne reviendra à la ferme.

 

Propositions d’activités

Objectifs

Réemployer une partie du vocabulaire rencontré leur d’une séquence conduite sur le thème de la ferme.

Amener, par le biais d’une histoire très simple avec des membres de phrases qui reviennent, les élèves à parler et à réutiliser ce vocabulaire.

Faire intégrer quelques structures élémentaires par répétition.

Matériel

Un exemplaire du texte que l’enseignant aura en grande partie mémorisé.

Six images des animaux qui interviennent dans l’histoire.

Éventuellement un dessin de ferme et un chemin qui y conduit.

Déroulement

Présentation de l’histoire

Je vais vous raconter une histoire qui se passe dans une ferme. Dans mon histoire vous allez rencontrer une poule (montrer l’image), un lapin (id), un mouton (id), une vache (id) et un cochon (id). Mais aussi dans mon histoire, il y a … (montrer l’image) un loup.
Rappeler aux élèves s’ils n’y pensent pas spontanément que le loup n’est pas un animal de la ferme et les interroger sur ce qu’il peut y faire.

Narration de l’histoire

On peut la lire mais il est préférable de la raconter ce qui permet de la mettre en scène et de se montrer redondant. Dans un premier temps, il n’est pas gênant de modifier le texte à la marge mais il faut conserver :

  • L’ordre d’apparition des animaux
  • Les expansions qui utilisent le vocabulaire afférent à chaque animal :
    • … qui picore des graines
    • … qui grignote une carotte
    • etc…
  • Les formules récurrentes qui rythment le texte :
    • Ne sois pas stupide, Grand-Loup
    • Si tu me manges, tu…
    • Laisse-moi donc partir !
    • Alors le loup lâche…

Exploitation immédiate

  • En Petite Section :
    • Demander aux élèves ce que le loup a mangé
    • Rappeler à l’aide des images la chronologie de l’histoire en répétant les attributs de chaque animal
    • Répéter les formules récurrentes
    • Raconter l’histoire une deuxième fois en demandant au groupe de répéter ces formules au bon moment
    • Distribuer les images et demander à chaque porteur d’image de venir quand on parle de lui
  • En Moyenne Section, on peut aussi :
    • Distribuer les images et demander aux élèves de parler pour l’animal.
  • en Grande Section, on peut aussi lors de la première séance ou ultérieurement :
    • Répartir les rôles entre les élèves et faire jouer une saynète à partir du texte.

Étude lexicale et syntaxique

Elle sera conduite lors de séances ultérieures après une nouvelle narration du conte et une lecture du texte.

Aspects grammaticaux

À travailler sous forme d’exercices structuraux :

  • L’expansion du nom par une proposition relative qui commence par "qui"
  • L’expression du potentiel : "si tu + verbe au présent, tu + verbe au futur"
  • La valeur d’opposition de la conjonction de coordination "mais"
  • La négation itérative : "ni…ni"

Aspects lexicaux

À travailler par reformulation, démonstration et explicitation en appui sur des images quand c’est possible.

Noms Verbes Adjectifs Autres mots et expressions
omelette
poulailler
buisson
bond
clapier
troupeau
frais
étable
porcherie
boue
muret
grognement
dévorer
picorer
grignoter
brouter
ruminer
caqueter
meugler
grogner
lancer
sauter sur
se jeter sur
mordre
attaquer
lâcher
étouffer
croiser
rencontrer
repérer
apercevoir
remarquer
voir
courir
regagner
rejoindre
retourner
arriver
se diriger
pénétrer
s’enfuir
revenir
malin
futé
stupide
longue
affamé
dodu
énorme
terrible
impressionnant
effroyable
épouvanté
un jour
d’abord
alors
ensuite
enfin
maintenant
jamais
vite
en quelques bonds
d’un bon pas
calmement
faim de loup

Les images

Cliquez sur l'image pour la télécharger au format A4.