Le réseau de la peur en Petite Section

Télécharger le document

Pistes d’activités en lien avec le réseau de la peur

- Lister le lexique de la peur au fil des lecture.

- Proposer des situations ou des personnages qui font peur

- En dialogue avec l’adulte, parler de ses peurs.

- En petit groupe, raconter des situations permettant de dédramatiser les craintes des élèves face à certaines situations.

- Arts visuels : représenter par collage des personnages qui font peur.

Trois courageux petits gorilles

Michel Van Zeveren - L’école des loisirs

Analyse de l’album

Cet album relate la peur que l’on peut ressentir le soir au moment du coucher. Trois petits gorilles entendent des bruits surprenants. L’un après l’autre, ils vont voir ce qui se passe et disparaissent. En fait, chacun à tour de rôle rejoint le lit des parents.

Des images aux couleurs contrastées, aux dessins cerclés de noir donnent une excellente lisibilité pour de jeunes enfants.

La langue employée est très simple avec de nombreuses répétitions.

Pistes d’activités

- Jouer avec les onomatopées ; créer des bruits "qui font peur"

- Faire parler les petits gorilles

- Remise en ordre d'images séquentielles

- Activités de numération (comptage et décomptage)

 

Petit Ours Brun a peur du noir

Danièle Bour - Bayard Jeunesse

Analyse de l’album

Cet album exploite la peur de l'enfant au moment du coucher.
Le récit est extrêmement simple, il n’y a aucune difficulté d’ordre lexical ou syntaxique.
L'illustration est plus distanciée du texte que dans d'autres albums de la série, sans doute parce qu'il est difficile d'illustrer ce qui n'existe pas.

Le tout-petit format de cet album implique une utilisation en groupe très restreint (1 à 4 élèves). Il serait profitable d'en avoir plusieurs exemplaires, afin que chaque enfant ait le support sous les yeux.

Pistes d’activités

- Cet album très simple, destiné à des enfants très jeunes, permet de vérifier que tous les élèves ont bien compris la notion de peur.

 

J'ai peur du loup

Catherine leblanc & Laurent Richard- L'élan vert

Analyse de l’album

Il n’y a pas de récit à proprement parler mais une succession de variantes légères à partir de la phrase "J’ai peur du loup".

L’illustration est composée de dessins plein d’humour dans diverses intensités de bleu. Ils illustrent les diverses variantes du leitmotiv "J’ai peur du loup".

La langue ne présente pas vraiment de difficulté : il s’agit d’une sorte de comptine où domine le son "ou".

Pistes d’activités

- Cet album très simple, destiné à des enfants très jeunes, permet de vérifier que tous les élèves ont bien compris la notion de peur.

- Jouer sur les sons.

- Théatraliser l'histoire

 

Grosse peur pour Bébé-Loup

Elsa Devernois & Savine Pied - Castor Benjamin

Analyse de l’album

Ce récit ne présente pas de difficultés et le thème est ici traité avec humour. Toutefois ce dernier repose sur l’inversion de la situation habituelle : ici ce n’est pas un enfant qui a peur que le loup vienne dans la nuit mais un louveteau qui craint l’éventuelle présence d’un enfant. Il n’est pas certain que les jeunes enfants auxquels s’adresse cet album saisissent cet humour.

Pistes d’activités

- Évoquer la peur à laquelle tous les jeunes enfants sont confrontés le soir quand ils se retrouvent seuls dans le noir.

- Exploiter le vocabulaire, particulièrement les expressions.

- Travailler l’emploi de structures grammaticales marquant le décalage temporel de deux actions, ici dans le futur.

Cric, Crac… C’est le loup ?

Jean Maubille - École des Loisirs

Analyse de l’album

Il s’agit d’un récit en randonnée. Papa cochon et son petit se promènent dans la nuit. Ils voient des paires de lumières qui brillent ; petit cochon pense que c’est le loup alors que ce sont des animaux inoffensifs. Petit cochon peut aller se coucher ; le loup, lui, dort tranquillement à la belle étoile.

La prégnance du noir fait ressortir les dessins des personnages. La lisibilité est parfaite.

La langue joue sur la redondance et les assonances. Il n’y a de difficultés ni sur le plan syntaxique ni sur le plan lexical.

Pistes d’activités

- Repérer la partie de l’animal aperçue dans l’obscurité.

- Identifier les animaux rencontrés parmi un ensemble d’animaux.

- Associer, grâce aux assonances, chaque animal et ce qu’il fait.

- Proposer d’autres animaux et trouver des verbes qui riment.