Le réseau de la peur en Moyenne Section

Télécharger le document

Pistes d’activités en lien avec le réseau de la peur

- Lister le lexique de la peur au fil des lectures, effectuer des classements permettant de catégoriser les mots (les personnages, les situations, les sentiments…).

- Faire exprimer des situations de peur aux élèves. Possibilité de les théâtraliser avec des marottes, des marionnettes.

- Mimer des expressions, des postures qui font peur.

- Dessiner des peurs fantasmagoriques : monstres, loups en décrivant oralement les éléments "qui font peur" et en les dédramatisant

L'album noyau : Une histoire sombre, très sombre

Ruth Brown - Gallimard Jeunesse
Existe en très grand format.

Analyse de l’album

Cet album exploite la peur de l’inconnu qui nous amène à imaginer toutes sortes de mystères, événements et personnage inquiétants, pour rebondir sur une situation finale jubilatoire.

Le lecteur progresse dans l'histoire en explorant le bâtiment. L'album ne comporte que très peu de texte et les illustrations très détaillées sont le support essentiel du récit, permettant de faire travailler l'imaginaire des enfants. Ce n'est qu'au dénouement qu'on découvre l'importance du chat -si on l'a remarqué. Noter qu'elles sont très sombres au départ pour s'éclaircir progressivement, jusqu'à la fin qui baigne dans une douce et chaleureuse lumière.

Le texte est très bref et répétitif : "Dans ce..., il y avait un... sombre, très sombre." C'est un récit d'emboîtement.
Le vocabulaire de la peur n'est pas du tout utilisé : tout est affaire de ressenti.

Pistes d’activités

- Trouver et suivre l'élément conducteur (le chat noir)

- Pour chaque lieu représenté, imaginer ce qu'on va faire après, où on va aller.

- Repérer les effets d'illustration qui font peur et les expliciter

- Construire des boîtes gigognes représentant chacune un épisode du récit

- Mettre en scène, à partir de photos des locaux scolaires, une histoire du même type.

 

La boîte à monstres

Riske Lemmens - École des Loisirs

Analyse de l’album

Un petit garçon, a reçu une boîte à monstres. Il voudrait bien l'ouvrir, mais il a un peu peur de ce qu'il va trouver à l'intérieur. La distinction entre ce qui relève de la réalité et de ce que le héros imagine est facilitée par l’organisation de l’album (les créatures imaginaires et a priori inquiétantes sont dissimulées sous les caches qui, lorsqu’ils ne sont pas relevés, présentent l’univers familier et rassurant de la maison) sauf pour deux pages.

Pistes d’activités

- Imaginer le contenu de la boîte

- Faire imaginer des monstres effrayants

- Faire représenter des monstres

 

Tom fait un cauchemar

Marie-Aline Bawin et Christophe Le Masne - Mango Jeunesse

Analyse de l’album

Ce récit est linéaire, il ne pose pas de difficulté de compréhension. Cependant, la situation vécue par le personnage principal met en avant l’angoisse que peuvent ressentir les enfants face à des personnages imaginaires ou les terreurs nocturnes.

Pistes d’activités

- Faire raconter aux enfants le début de l’histoire en prenant appui sur les quatre premières illustrations.

- Faire le parallèle avec les contres traditionnels où il y a toujours une aide pour sauver le héros des attaques du méchant. C’est le rôle que jouent les petits personnages avec la lumière. Mais on peut également établir un parallèle avec les cauchemars nocturnes que la lumière apaise.

- Établir un parallèle entre les illustrations du début et celles de la fin, la vie reprend son cours normal.

Quand j'avais peur du noir

Mireille d'Allancé - Pastel, École des Loisirs

Analyse de l’album

Un petit garçon renâcle à aller se coucher, comme s‘il appréhendait quelque chose ou qu’il ne voulait tout simplement pas entrer dans sa chambre toute sombre… Seul son ours en peluche arrivera à le rassurer.

Les illustrations, très contrastées passent des couleurs chaudes de l'univers familial rassurant aux teintes froides et sombres des peurs de l'enfant. Elles complètent parfaitement le texte en traduisant la vision "imaginaire" du monde réel.

Le texte est à la 3ème personne, ponctué de dialogues. Quelques difficultés lexicales seront à expliquer et à illustrer.

 

Pistes d’activités

- Faire