Accueil > Les domaines d'activité > Découvrir le monde (Technologie) > Progression découpage

Une progression pour bien découper

Télécharger le document

À la fin de l'école maternelle, on attend que l'enfant maîtrise le découpage. Or, comme pour tout outil, la tenue et la conduite des ciseaux s'apprennent, d'où la nécessité de mettre en place au sein de l'école et dès la Petite Section des ateliers dirigés d'apprentissage puis des activités d'entraînement en autonomie, en suivant une progression vers une bonne habileté des élèves dans la technique du découpage.

Le matériel

Le matériel proposé aux élèves doit être pensé avec soin : qualité des ciseaux, types de support à découper. Prévoir un réceptacle par enfant (boîte, coupelle) pour recevoir les morceaux destinés à être conservés. Ils pourront par la suite être utilisés lors d'une activité de collage.

Les ciseaux :

Il faut investir dans de bons ciseaux et prévoir quelques paires bien identifiées pour les gauchers. En effet, les ciseaux sont des outils orientés et les lames biseautées de façon à attaquer la découpe selon un angle déterminé. Si un gaucher utilise des ciseaux conçus pour un droitier, la feuille à découper se pliera et l'enfant aura tendance à tirer pour déchirer le papier.

Les supports :

En début de Petite Section, il peut être intéressant de faire découper aux élèves des boudins de pâte à modeler (avec de vieux ciseaux pour ne pas émousser les lames des ciseaux à papier) simplement pour travailler la prise en main et l'orientation des lames.

Les supports papier doivent être suffisamment solides pour ne pouvoir être déchirés, mais pas trop épais afin que l'enfant les coupe sans forcer. Une certaine rigidité du support est à privilégier au début de l'apprentissage pour aider à une bonne préhension. On peut pour cela plastifier des bandes ou des feuilles de papier. Sinon, prévoyez d'utiliser des couvertures de magazines, du bristol, de la cartoline, des emballages ondulés (étuis de biscuits) qui guideront l'enfant pour une découpe droite... Au fur et à mesure que le geste se fera plus sûr, les supports pourront s'alléger et les élèves pourront découper des feuilles de 80 grammes ou des pages de magazine.

Organisation

Les premières séances d'apprentissage, particulièrement en Petite Section mais aussi chez les Moyens, voire les Grands, sont des activités dirigées par l'enseignant ou semi-dirigées (présence de l'ATSEM). Très rapidement, il est possible de lancer une activité découpage en autonomie, en ne perdant pas de vue l'objectif principal de l'apprentissage : découper correctement. Dans ce type d'activité, on découpe pour constituer une collection et non pour réaliser une composition plastique.

Les ateliers dirigés ou semi-autonomes

L'enseignant, puis l'ATSEM, va aider les enfants à avoir une prise correcte de la paire de ciseaux. En principe, pouce et majeur exercent les mouvements d'ouverture et de fermeture des lames et l'index sert d'appui afin de guider la découpe.

On trouve de plus en plus de ciseaux pour enfant comportant une grande boucle inférieure dans laquelle celui-ci pourra glisser le majeur et l'annulaire, voire une très grande boucle dans laquelle il pourra placer les 4 doigts (voir sites spécialisés autour du handicap).

L'enseignant, puis l'ATSEM, insiste sur :

Les ateliers autonomes

Ils proposent des activités d'entraînement, une fois que la tenue des ciseaux et le geste sont bien intégrés par les élèves. Nous proposons ci-après une progression utilisable de la Petite à la Grande Section.

Avoir un coup de ciseaux efficace :

Couper librement des bandes d'environ 2 centimètres de large, d'un seul coup de ciseaux.
Élargir progressivement les bandes pour pouvoir donner 2, 3, 4 coups de ciseaux, mais toujours le moins possible.

Savoir gérer la découpe :

Faire des franges dans une bande d'environ 5 cm de large. Ne surtout pas tracer ni l'intervalle entre les franges, ni la limite de coupe !

De l'importance de l'autre main :

Couper une bande assez large en 2 dans le sens de la longueur. Ce n'est pas la main qui coupe qui monte vers l'extrémité de la bande, mais l'autre main qui fait descendre le support.

Repérer l'angle d'attaque :

Couper des bandes plus ou moins larges portant des motifs plus ou moins espacés afin de séparer chaque élément.

Couper en suivant un tracé :

Dans un second temps, les motifs seront séparés par un trait et l'enfant doit couper sur le trait. Celui-ci s'amincira de plus en plus en fonction de l'expertise acquise par les élèves.

Découper des formes simples (1) :

Proposer des formes composées convexes composées de tracés rectilignes à découper en partant des bords de la feuille (ébarbage). Le tracé ira en s'amincissant.

                

Découper des formes simples (2) :

Proposer des formes convexes composées de tracés rectilignes à découper en trouvant le bon angle d'attaque (les enfants ont tendance à démarrer la découpe depuis un bord en non d'un angle).

               

Faire varier le nombre de côtés et l'épaisseur du trait.

Découper des formes complexes (1) :

Faire découper un zigzag dans une bande de papier assez large. La difficulté pour les élèves est de retourner la feuille pour détacher les petits triangles inutiles en partant de la base vers la pointe.

Découper des formes complexes (2) :

Faire découper des formes concaves, constituées de traits rectilignes en trouvant le bon angle d'attaque. Si nécessaire, inciter les enfants à détourer grossièrement le motif avant d'attaquer le découpage précis.

Découper des courbes simples (1) :

Détacher un motif circulaire très complexe en découpant tout autour (détourage). La main qui guide joue alors pleinement son rôle, puisqu'elle fait pivoter la feuille autour des ciseaux, en lui faisant prendre appui sur le croisement des lames.

Découper des courbes simples (2) :

Découper une bande assez longue en suivant un trait ondulé

Découper des courbes complexes (1) :

Découper un motif arrondi simple, convexe et fermé en suivant le trait.

Découper des courbes complexes (2) :

Découper un motif arrondi concave et fermé en suivant le trait.

Avoir un découpage rationnel :

Amener l'enfant à réfléchir avant de commencer un découpage afin que la découpe soit la plus "directe" possible.

Réinvestissement

Si l'enseignant prévoit des exercices nécessitant le découpage d'étiquettes, il doit prendre en compte les capacités de ceux-ci dans le maniement des ciseaux. Il lui sera donc nécessaire de faire évoluer le format des planches à découper en fonction de leurs progrès.

Avec les plus jeunes, c'est l'adulte qui découpera le matériel nécessaire.
Par la suite, dans un premier temps, les élèves recevront juste la bande d'étiquettes dans laquelle on détache simplement les éléments. Dans un second temps, on pourra leur donner la bande d'étiquettes à extraire d'une feuille entière. Plus tard, ils pourront avoir des étiquettes disposées en pavé.
L'épaisseur du trait de coupe variera avec le temps en devenant de plus en plus fine.